Comment faire sa lessive en voyage ?

Le backpacker ne sent pas toujours très bon il est vrai, mais ce n’est pas non plus faute de faire sa lessive. C’est aussi vrai que l’on aimerait bien se passer de faire cette corvée mais à moins de jeter ses vêtements tous les jours, on ne pourra pas y passer outre.

Les solutions

Façon MacGyver

La première solution, et probablement la plus économique est de faire votre lessive vous même, dans un évier ou dans un seau. Idéalement la faire tous les jours ou tous les deux jours pour ne pas avoir à laver un gros tas de linge.
Une autre solution, qui est selon moi plus pratique est d’avoir avec soi un assez grand sac hermétique, dans lequel on pourra immerger ses vêtements et les laisser tremper plus facilement que dans un évier de salle de bain partagée.

Vous aurez besoin de :

  • De la lessive concentrée ou du savon que vous ferez mousser dans l’eau et qui est parfois fourni avec la chambre
  • Un seau, un évier, ou un grand sac hermétique
  • Un bouchon d’évier universel (très peu d’éviers sont dotés de bouchon ou alors ils ne se pas vraiment étanches)
  • Une cordelette  assez solide ou une corde à linge de voyage pour étendre le linge
  • De l’huile de coude

Une fois votre linge lavé, et essoré, il ne vous restera plus qu’à l’étendre dans votre chambre, et généralement en une nuit, avec la chaleur ambiante et le ventilateur, ça suffit à ce qu’il soit sec le lendemain matin.
Pensez aussi à retourner vos vêtements avant de laver et d’étendre le linge.

comment_faire_sa_lessive_laver_linge_exemple_chambre_guesthouse

Lessive étendue dans une chambre à Lopburi, Thaïlande

Façon flemme

La seconde solution, et la plus pratique est simplement de se faire laver son linge. La majorité des guesthouses proposent ce service et c’est facturé au kilo.
Compter de 20 à 40 baht par kilo en Thaïlande, 10000 à 15000 kip par kilo au Laos, et aux alentours de 1$ le kilo au Cambodge.

Le linge sent meilleur certes, mais ça coûte plus d’argent et il faut s’organiser pour le récupérer au bon moment.

L’idéal est donc d’alterner avec les deux solutions, en fonction de la motivation du moment (ou plutôt de l’absence de motivation) et des contraintes que l’on peut avoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>